A ma terre

Je suis né de glaise et de souffle
J’ai subi la blessure  d’une faiblesse
A travers le temps j’ai construit ma vie
Dur héritage d’une représentation du Divin

Je viens de la terre et j’y retourne
Je vis de la Terre et la retourne
Des ressources dont j’use en science infuse
Sans future pour des générations spoliées

La faim attend l’issue du Temps
Les excès des uns abreuvés de l’impuissance des autres
Un vide dans une consommation de l’existence
Qui appelle la conscience du locataire de ce Monde

« L’Homme fait de la Terre, son plus beau voyage vers l’éternité »