“La Renaissance africaine ne se fera que si chaque africain renait en lui-même à une nouvelle réalité faite de l’affirmation économique et identitaire du continent. Ne nous contentons pas de juste mettre le vieux vin des cultes ancestraux dans des esprits qu’on a pas fini d’envoyer se “faire…outre” mais qui n’arrivent pas à quitter leur esclavage mental. La victoire de la mondialisation qui s’est achevée n’aura pas été l’entropie du genre humain mais bien plus : le déséquilibre du sentiment identitaire dans les échanges humains par l’aliénation, dans des modèles systémiques implacable, des plus démunis face aux riches et nouveaux riches en s’attaquant au lien d’interdépendance et de solidarité qui nous unit sur Terre. La Loi divine est immuable et l’humanité a évolué et a atteint semble-t-il sa maturité spirituelle et se vit d’accomplissements ou d’illuminations personnels. Favorisons donc l’éveil contemporain d’un nombre plus important de membres de nos communautés par la Connaissance et le Réalisme (sans lesquels l’effort est vain) et non le mimétisme béat de codes de vie dont le sens n’est plus adapté, a involué ou est réservé à une minorité de grands initiés qui se maintient hors du Temps.” Coran 43:23

ASSOUKA

#Lean Intention