A pas perdus

By GonZoMOVES42, Prose à hic

A pas perdus

Apatrides. Appâts, tris de doux leurres culturels
Quand le cri des douleurs caracole au naturel
Le patrie-autiste recherche sa terre pour sol
Où planter ses pas égarés par un destin nomade
Et une boussole ivre, attirée par des flux en or

Être étrangers chez soi et soie à l’étranger
La quête de l’étoffe noble rapièce peu à peu
le tissus communautaire dans l’exil stérile
Le nu d’attache revêt le costume de circonstance
sur l’uniforme de la naissance devenu caméléon
Une richesse dépouillée du partage des traditions
Seul habit qui fait la manne nécessaire aux peuples qui traversent l’Histoire

A pas perdus je m’élance vers l’avenir sans avenue
Où demeure les sentiers d’une mémoire sans refuge
La tolérance et le métissage bâtissent alors un monde
édulcoré
Où les pierres des pas sages colorent les routes modernes de l’échange humain
Fait de carrefours pour les nouvelles vies réelles et authentiques.

« Les cultures déracinées par les crues de nos lits de richesses sont le limon des récoltes futures qui perdent de leur saveur»

Tagged under:

Open chat
Hello. Welcome on Le CRI de la Calebasse. How could we help you?
Salut. Bienvenue sur Le CRI de la Calebasse. Comment pourrions nous vous aider?