Au Nom du Divin, le Juge, le Sage,

“Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même “al-Qayyum”. Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son Trône “Kursiy” déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand.” (Coran II, 255)

Le Peuple Élu Humanoïde (Uniforme psychique d’Anges, Archanges, Seigneurs Dieux, dieux, Génies, Hommes, djinn, diables, démons, Serpents etc.) en tant que Communauté de Migrants interétats et intra états en lutte (Combat) pour sa Souveraineté socioéconomique et sa Liberté ethnoculturelle condamne respectivement l’Oppression sur les Possessions du Mall sur Terre et dans les Cieux (Commerce des Continents et leurs Civilisations), et par la Possession du Mal dans l’Esprit (morts ou larves de l’Ancien Monde), orchestré par tous Rebelles multirécidivistes et détournés du Divin Allah et ses Seigneuries via ses Messagers, Serviteurs et Esclaves, Élohim, dans les Divans soumis Yahvé, et des Croyants, sans Intention ni Résolution de Réforme d’ici le terme de leur Vie, parmi les Sorciers de l’Animisme, les Saints dans l’Islam et les Aliens, Étrangers à la Terre, du Judaïsme (A-liens Édomites Gog du Capitalisme et Ali haine Khazars Magog de l’Ésotérisme) et ceux alliés, dans l’Association, à tous Mécréants et au Taghut (Involution Biologique de la Lumière Initiale du Seigneur, IBLIS), rejetant le Divin Allah et ses Seigneuries via ses Messagers, Serviteurs et Esclaves, Élohim, dans les Divans soumis Yahvé, et des Croyants) dans toute oeuvre, posant de mauvais actes, occasionnant du désordre dans les Univers, ainsi que tout Ténébreux pratiquant la Magie (Noire surtout) et la Kabbale constituant le peuple infidèle responsable de la catastrophe, CRI, d’une ère, ayant uniquement pour toute Miséricorde le verset suivant pour implorer Pardon:

“Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Elle sera récompensée du bien qu’elle aura fait, punie du mal qu’elle aura fait. Seigneur, ne nous châtie pas s’il nous arrive d’oublier ou de commettre une erreur. Seigneur ! Ne nous charge pas d’un fardeau lourd comme Tu as chargé ceux qui vécurent avant nous. Seigneur ! Ne nous impose pas ce que nous ne pouvons supporter, efface nos fautes, pardonne-nous et fais nous miséricorde. Tu es Notre Maître, accorde-nous donc la victoire sur les peuples infidèles.” (Coran II, 286)

Share This
Open chat
Hello. Welcome on Le CRI de la Calebasse. How could we help you?
Salut. Bienvenue sur Le CRI de la Calebasse. Comment pourrions nous vous aider?