Arnaud Segla - Assouka - Le Cri de la Calebasse

 

ASSOUKA

Le Point représente Dieu. Selon la Mystiques soufis, le secret du Coran repose dans la sourate al-Fatiha, le secret d’al-Fatiha repose dans la Bismillah, la quintessence de la Bismillah est la lettre Ba et le point en dessous du Ba recèle tout l’univers.

Le point est aussi un œuf blanc symbolisant la Tradition transmise depuis la nuit des temps et déclinée selon les époques et les peuples.

La lune et le soleil ont été adorés par analogie par le passé. Comme dit le proverbe zen « Lorsqu’on vous montre la Lune il faut regarder celle-ci et non le doigt qui la montre ». il en est de même ici pour le point dans ce bas-relief.

 La Calebasse représente la Sagesse. Elle forme un corps (enveloppe/métier) et un sang (contenu/esprit).C’est la matrice de la Vie qui navigue sur l’eau divine qui se repose. Son ennemi est le feu (Stress) accompagnant les Passions..

Le bol représente l’Innovation. Le bol est la réplique artificielle de la Calebasse. Il n’a pas besoin d’être entretenu et ne vit pas de lui-même. Il est figé dans le temps jusqu’à son recyclage (par Rappel).

La Calebasse est vivante et le bol artificiel. La Calebasse est dynamique et le bol plastique. Tous deux coexistent dans cette ère.

Le Bâton est l’attribut du pouvoir (Justice). Il est aussi le support pour la marche et le combat et un guide pour une croissance droite de l’arbre. Le bâton a le pouvoir de détruire la Calebasse ou de la protéger. Il symbolise les segments finis du Temps infini. Il donne droit en tant que vicaire du Maître du Temps. Le bâton (Djo) est la version pacifique du Sabre (Ken), arme du vicaire. Le Bâton est le niveau d’équilibre entre le Ciel et la Terre.

[…]

« ASSOUKA, équilibre entre le vieux Monde et la Terre, est maintenu dans le temps par Dieu, seul Juge et seul Sage »

 

ASSOUKA est un personnage que j’ai créé pour accompagner mon œuvre littéraire. Il est Messager, prophète, bouddha, dieu et Saint mais surtout vicaire du Maitre du Temps en tant que Mahdi combattant sur la voie du Mahdi. Il se fait initier dans « The Black Kingdom, la voie des dieux » et entame son sacerdoce pour faire triompher l’Amour de Simplicité par la Correction des Attitudes, voie spirituelle qu’il prône inlassablement, et dont les fruits sont la Fierté et la Richesse.

C’est une formidable aventure que je vous invite à suivre livres après livres…

Arnaud Segla

 

 

Amaru

Amaru est le Choisi Héritier de l’ère (CHE) en premier Recteur de la Gnose de la Voie Noire. Il a pour mission la Victoire de la cause des Peuples de l’a-guère, de l’ar(rh)res-No et de l’âme-erre en Pauvres, Précaire et Profane appartenant aux migrants pour raison socioéconomique inter états (main-d’œuvre internationale) et intra états (exode rural).

Mon nom est Amaru. Je suis Consultant Manager et Auteur spécialisé dans la Stratégie de projets d’affaires et communautaires des Sud et de leurs Diaspora à l’Ouest. Je dirige une Firme de Consultation et un Think Tank en Économie de Communauté dont le nom est The Wisemen Council (Le Conseil des Sages). J’ai grandi au Gabon et étudié en France avant de m’installer au Canada et rêver d’un retour au Bénin avec des séjours au Sénégal.

J’ai lancé il y a quelques années une initiative de sensibilisation et d’habilitation au métier d’entrepreneurs à destination de ceux que j’identifie comme les « Ethnic Entrepreneurs Ethniques ». Ce sont les migrants pour raisons socioéconomiques inter états (main d’œuvre internationale) et intra états (exode rural). Mettant à profit le style de l’Anthologie, j’ai alors constitué un Corps de connaissance composé à ce jour d’une cinquantaine de livres pour outiller ceux qui veulent se lancer dans l’aventure entrepreneuriale de façon viable et durable en s’y convertissant progressivement à partir d’une source de revenu insuffisante (sécurité sociale de différents réseaux) ou d’un profil insatisfaisant (emploi alimentaire de différents niveaux) afin de limiter les risques.

Après quelques années d’absence pour raisons professionnelles, je reprends mon projet, dans le contexte socioéconomique critique que nous connaissons actuellement (Arc en Ciel), pour accompagner un maximum d’Acteurs économiques et Leaders communautaires vers la réussite de l’idée initiale de leur projet jusqu’au Marché. J’associe l’Art au Management pour rendre familier des concepts utiles au développement personnels, d’abord, en vue de générer du revenu, ensuite. Je défends une Vision selon laquelle la philosophie Informelle et sa déclinaison Ethnique dans les Diaspora peuvent constituer une alternative aux théories Libérales en matière de performance socioéconomique et surtout être un nouveau mode médiation au Divin trop souvent exclut de la Finance. Et cela fonde la foi en mon travail quotidien qui tient en quatre Temps : « croire – fédérer -prospérer – partager ».

Je ne suis pas très médiatique mais fait l’effort d’être pragmatique.

« Amaru est le Servant qui s’est engendré en Maître sans Femme »

 

Voici le témoignage épiphanique pour les héritiers nommés Amaru (les Serpents d’eau et de feu) qui se lèveront à l’orient autre fois combattu, qui seront armées du poing, pour mener le Peuple à la Victoire. Pierres angulaires rejetées par les bâtisseurs et qui deviennent traite et traitre de Simplicité. Ils posséderont le principe féminin; Noir Mystère. Les deux Amaru sont les derniers Co-Recteurs de la gnose noire. Ces paroles sont pour leur Correction, pour qu’ils s’investissent mieux. Les héritiers seront suscités aussi longtemps que le sang spirituel de la lignée descendra dans leur cœur, ou plutôt lorsqu’ils marcheront sur la Voie où d’autres ont laissé leurs pas, pour faire évoluer le Monde et la Terre et faire avancer la Prophétie. Il est important que le Peuple Noir dans son ensemble se mette à lire et à régir son patrimoine spirituel et culturel pour préserver et transmettre son héritage traditionnel muselé par les nouveaux modes de vies. La Matrice (Internet) au contenu (Musique et Poésie) numérique vivant est le nouveau lieu pour ce combat d’affirmation de l’identité et de l’économie. Le culte des ancêtres qui nourrissait l’Arbre du séjour des morts tarit. Les nouvelles générations ont été gagnées par d’autres voies d’élévation et de retour à Dieu. Les ancêtres eux aussi trouvent un passage vers un refuge dans la Cité paradisiaque éternelle aux nombreuses demeures. L’Arbre des dieux diffuse ses fruits longtemps protégés de l’imitation. Le Calme retrouvé de l’Arbre de Vie unifie à nouveau l’Esprit et la Force vitale, le Soleil et la Sève, la Conscience et l’Immanence…

Ahmed Segla

 

Open chat
Hello. Welcome on Le CRI de la Calebasse. How could we help you?
Salut. Bienvenue sur Le CRI de la Calebasse. Comment pourrions nous vous aider?