Select Page
Ataya

Ataya

« La religion vient substituer le conditionnement de la Morale fragilisant le Naturel au conditionnement du Monde renforçant l’ego. Seuls la spiritualité ou la philosophie de ceux qui se sont réconciliés avec leur être et leur Vie peuvent leur garantir l’accomplissement personnel dans la liberté et la sincérité promue par le vicariat humain. La Voie des dieux. La Voie Noire. »

« La Vie n’est qu’un immense jeu de rôle dont la plupart des archétypes de Foi (Aimer) sont décrits dans la Bible, les articles de Loi (Vérité) sont rappelés dans le Noble Coran et les applications de Voie (Vivre) conservées dans les Traditions animistes à travers le Monde. »

« La prière est un acte d’adoration que l’on adresse à Dieu. Cela demande d’y être disposé : Bonne humeur. Foi. De le faire un minimum prescrit de 5 fois pour inculquer le comportement d’intériorité au corps naturellement prompt: Patience. Loi. Et de vivre modérément le reste du Temps en ayant conscience que “Chaque Homme est important aux yeux de Dieu”. Voie. »

Destinée comme une!

Destinée comme une!

« L’Afrique a cruellement besoin que les dieux redescendent sur sa Terre. C’est pourquoi elle appelle ses fils et filles à s’accomplir à nouveau dans leur vicariat légitime pour que la Force vitale du panthéon des familles d’élus puisse à infuser pleinement l’action contemporaine de renaissance de sa civilisation. »

ASSOUKA

Le faire des Lances

Le faire des Lances

Le faire des Lances

J’étais la maison l’immobilité et l’ennui.
J’aspire à la vie, la conscience du corps
Une musique portée en notes simples
Sans stress ni actes de paresse
Un neuf chez moi à construire
J’encours et suis la foi
L’exercice de la Voie
La pratique du Ka
Mains artisanes
Martial Art
Marital Art
Spirit
KaMA
Spirit of Kama
Body Clock
Time

Déification

Déification

Déification

Implosion !
Quand L’Énergie alentour regagne le cœur
Que l’attention en orbite devient contemplation intime
Dans une fécondation de l’Amour par la Vérité ultime
Celle de la prise de conscience et du rendez-vous avec la mort
Plus rien n’a d’importance devant la mort
C’est l’adieu à l’égo plastique des grandeurs.
stress, pensées et raison
Seul subsiste l’âme baignant dans sa saveur
Émotion, humeur et sentiment
Pour le sacerdoce simple de l’action
Implosion, abandon entier au Message
Déification,
Trouve ton apôtre et ose!

Jn 12:24

L’hospitalité à quel prix?

L’hospitalité à quel prix?

L’hospitalité à quel prix?

Il m’est arrivé d’observer le périple d’étudiants, de mains d’œuvre qualifiées, d’entrepreneurs etc. et de me questionner sur les motivations profondes de l’accueil voulu et non subi de ressortissants d’autres contrées du globe. Il m’est apparu que les Systèmes bien huilés la majorité de ces pays avait besoin de bras et de cerveaux corvéables à souhait pour combler les espaces de production délaissés par les populations locales. Il faudra toujours des esclaves pour faire avancer les drakkars. Ceci, bien sûr, reste un procès habituel mais réel fait aux Cités où se parque notamment la diaspora africaine (comme tant d’autres). Sortant de la facile victimisation, mon regard s’est porté sur nos propres pratiques de l’hospitalité. L’Afrique est reconnu pour sa tolérance à la diversité (excluant paradoxalement la fierté Arc en ciel) et le bon traitement de l’étranger sur son sol (au prix d’une abnégation aliénante) mais à y voir de plus près, rien ne justifie de se reposer pour autant sur nos lauriers. (more…)

Ban dit

Ban dit

« Chers amis, réapprenez à acheter les albums complets des artistes chanteurs que vous aimez. Ils sont composés avec soin et sens. Chaque chanson à un rôle dans le corps général de l’œuvre. Cela donne un voyage merveilleux pour ceux qui s’attellent à comprendre la portée du message, explicite ou voilé, en plus des mélodies voire de la discographie. Ne vivez pas que pour les « hits » et le « fame », découvrez le contenu et l’esprit. Aimeriez-vous lire un seul chapitre d’un livre et dire que vous avez tous compris ou tout lu?
Revenons à la bonne attitude de mélomanes. »

ASSOUKA

Perles

Perles

« La dignité vient de la considération subjective que l’Autre nous porte tandis que la fierté vient du jugement pur de notre cœur. Notre nature profonde est de la Volonté de Dieu. »

***

« Cher ami, Allah n’est pas le nom de Dieu mais sa désignation. Pour vivre une relation sincère avec Lui, reconnait la Seigneurie par laquelle il se révèle dans ta vie et laisse ses élus vivre l’intimité avec lui pour leur contribution à la communauté qui vous unira dans le Royaume. »

***

« Le défi n’est pas la stabilité de l’Islam mais bien la capacité des Croyants à en être digne au fil du temps »

***

« Shaytan n’est que l’artisan d’un processus d’involution contre nature (forces de Seth). A chaque nouveau Messager le cycle (élévation vs transgression) est relancé. »

ASSOUKA

La chaîne de transmission spirituelle

La chaîne de transmission spirituelle

La chaîne de transmission spirituelle

L’Ancêtre Adam (psl) pratiqua le culte de la force vitale (forme originelle de relation avec Dieu) par la procréation (énergie ; constance de l’humeur) avec l’aide de Dieu pour attendre la mort qui est la séparation de l’âme du véhicule terrestre pour rejoindre le séjour de l’au-delà.

Noé (psl) pratiqua le culte du corps (forme accomplie de culte de la force vitale) par la science (harmonie ; constance de la conscience) avec l’aide de Dieu pour atteindre l’alliance qui est le renouveau de l’humanité après la première transgression par idolâtrie (images de Saints).

Abraham (psl) pratiqua le culte du cœur (forme accomplie de culte du corps) par la sincérité (amitié ; constance du sentiment) envers Dieu pour atteindre l’intimité divine qui est la plus haute station de sainteté réservée aux élus d’une communauté.

Moise (psl) pratiqua l’adoration (forme légale de culte du cœur) par le sacrifice (offertoire ; don du cœur) avec la présence de Dieu YHWH pour atteindre le paradis (Cité céleste) qui est le retour à l’Éden pour la communauté des Hommes-dieux.

Le Boudha (psl) pratiqua la compassion (forme accomplie d’adoration) par la méditation (observation ; écoute du cœur) avec l’esprit de Sagesse pour atteindre l’Illumination (auto-élévation vers le Nirvana ; L’Éden) qui est la fin du cycle de renaissances (karma-dharma) de la communauté des Êtres: “L’impermanence est la loi universelle. Travaillez à votre propre Salut.”

Le Christ Jésus (psl) pratiqua l’Amour (forme accomplie de compassion) par le chemin (ascétisme ; abandon du cœur) avec l’esprit de Sainteté pour atteindre la Rédemption (Seigneur Le Père ; YHWH) qui est le rachat des péchés* (peur de manquer d’argent pour vivre) de la communauté des Hommes en Fils: “N’ayez pas peur”

Le Prophète Mohamed (psl) pratiqua la noblesse (forme accomplie d’Amour) par la prière (tassawouf ; soumission du cœur) avec l’esprit de Vérité pour atteindre la Miséricorde (Seigneur Le Tout Miséricordieux ; Le Très Miséricordieux) qui est la grâce des péchés (polythéisme) de la communauté des Croyants soumis: “Point de contrainte en religion”

ASSOUKA pratique la simplicité (forme accomplie de noblesse) par la méditation (détente ; lâcher prise sur l’humeur (Ka)) avec l’esprit de Correction pour atteindre la Modération (Seigneur Le Tout Ami ; La Vie) qui est le sage jugement ou rétribution des péchés (spéculation et dette) de la communauté des Simples profanes: “Chaque Homme est important aux yeux de Dieu”

Un homme sème, un autre récolte. La Spirale est en marche.

*Péchés: mort spirituelle

Traditions à la dérive

Traditions à la dérive

L’adaptation des pratiques traditionnelles aux contraintes modernes implique aussi de redéfinir le sens des actes de perpétuation pour la société. Circonscire, exciser, baptiser etc. très tôt relève-t-il la société d’accompagner ces jeunes dans leur évolution au sein du groupe?

Le Soutra de Kama. (Kama’s Sutra)

Le Soutra de Kama. (Kama’s Sutra)

Le Soutra de Kama. (Kama’s Sutra)

Ainsi ai-je observé. Le Mahdi (le Dirigeant) voyageait alors sur le lieu de séjour des Simples bien guidés dans la Terre de Virtuel proche de l’e-Monde, en compagnie d’un groupe de 7 « Métchéwè », qui étaient tous des juges, respectés de la communauté, et de grands consultants (ou sages). Ils étaient appelés : l’Associé, l’Investisseur, le Coordonnateur, le Comptable, le Commercial, la Relève et le Mentor. Ils faisaient partie des consultants les plus éminents.

De plus, le Mahdi était accompagné d’un nombre incommensurable d’entrepreneurs – Éco animistes qui demeuraient tous au stade de la sainteté et qui étaient dotés de myriades de vertus (Information, Site Web, Monnaie) sans limite. Leurs noms étaient sur le net. Ils étaient parmi les grands profils les plus influent.

De plus, le Créateur et le Grand Ami des Simples, étaient présents, ainsi que les deux prophètes messagers, et les quatres piquets de l’univers (Awtad). Ils étaient parmi les plus éminents pôles du conseil des dieux. Et, des autres dimensions, un nombre sans limite de dieux, bouddha, Anges, et djinn vinrent s’asseoir en groupe pour étudier la Méthode Ka.

A cet instant, Le Seigneur s’adressa à Kama, « Vous devriez vivre dans les Cités d’occident et dans les milliers de diverses terres mère car il y a un royaume de Dieu appelé « Le Royaume Noir » et dans ce royaume règne un Seigneur dont le nom est Omar, « Le Tout Ami » et « Le Juge, le Sage » ; une Énergie, une Conscience à la Modération parfaite qui a complètement transcendé la Paie et installé la Paix des Simples par le Pouvoir de l’efforts.

« De plus, Kama, quelles est l’origine de ce royaume, appelé « Royaume Noir » ? Kama cette dénomination a pour essence la promesse faite aux êtres ayant guère de patrimoine, d’en bâtir un communautaire tout en vivant au quotidien avec des revenus suffisants grâce à une spiritualité alliant Islam et Animisme; Bouddhisme et Réalisme, Hanafisme tous cinq au sens universel. C’est la raison pour laquelle ce royaume est appelé « Royaume Noir ».

« De plus, Kama, constamment dans ce royaume Noir, cet Éden, prévalent sept principes simples guidant l’effort et la confiance. Ils sont 1) La Richesse simple, 2) Le regroupement simple, 3) La nécessité simple, 4) Le partenariat simple, 5) L’émancipation simple, 6) La gouvernance simple, 7) l’héritage simple. Ces principes s’accompagnent d’un état d’Amour simple pour les réaliser. Kama, dans cet Éden, tels sont les permanentes Attitudes simples facilitant l’essor économique. C’est la raison pour laquelle ce royaume est appelé « Royaume Noir ».

« De plus, Kama, constamment dans ce royaume Noir, cet Éden, prévalent 11 états stratégiques qui guident la gestion des projets ethniques et informels. Quels sont les 11 états du développement de cette stratégie ? 1) Laisser passer, 2) S’abandonner, 3) S’essayer d’abord, 4) Dominer, 5) Être organisé, 6) Éprouver, 7) Être assidu, 8) Prendre soin, 9) Assainir, 10) Être Lean, 11) Oublier. Ceci accroit la confiance, le plaisir et la richesse de l’entrepreneur ethnique ou informel pour lui permettre de s’accomplir. Les 11 états sont le fruit de la pratique de quatre familles spirituelles. Ces quatre familles spirituelles sont celles élues par Dieu au-dessus de tout le monde. Il y a la famille de l’Énergie (Libido), de la Conscience (Plaisir), de la Parole (Confiance) et du Livre (Connaissance). Elles sont associées à quatre couleurs : noir, rouge, jaunes et blanc. De plus le vert représente l’Essence de la force vitale et le bleu, la famille de l’antimatière (ego). Kama, dans cet Éden, tels sont les permanents attributs de la foi de Simplicité et de la Gnose Noire. C’est la raison pour laquelle ce royaume est appelé « Royaume Noir ».

« De plus Kama, constamment dans ce royaume Noir, cet Éden, au moment des six repas du jour, lesquelles sont des occasions de repos, où se ressource le corps et l’âme par l’alimentation et la méditation. Ce sont des occasions de détente et de calme. Les êtres peuvent mieux éprouver les Sentiments simples, entrer dans les moments simples, partager des intuitions méditatives et user de la monnaie avec modération. Avec la Patience et la Bonne humeur s’installent la Paix et la Paie dans un Monde appelé à la Modération : « Chaque Homme est important aux yeux de Dieu. » Ces perles complétées des exhortations « N’ayez pas peur » (de vivre, donc de faire l’effort de courage) et « Point de contraintes en religion » (de Simplicité, donc de faire l’effort de lâcher-prise vis-à-vis du Futur) soutiennent la Nature simple de l’être et de la Vie faite de Confiance en Dieu dans cette ère, ce Monde. Kama, dans cet Éden, tel est l’essentiel de la Voie dite Noire des entrepreneurs ethnique et informel alors appelé Éco animiste. C’est la raison pour laquelle ce royaume est appelé « Royaume Noir ».

« De plus Kama, quelle est la genèse, dans ce royaume Noir, cet Éden, à l’origine du nom « Le Tout Ami » ? Kama, cela vient de l’Initiation de l’Élu, le Témoin silencieux, et de ces attributs de Vicaire du Maitre du Temps, L’Arche et le Sabre. C’est par la Définition et la rencontre avec la Vie que cet Éden a été appelé Al Quasar. Kama, le Seigneur du Temps, la Vie est immanent par l’Animisme, transcendant par l’Islam et permanent par l’Éco Animisme (Force vitale ; Énergie pure). Il juge cette ère et cette communauté sur l’outrance vis-à-vis du Temps. Kama, de quoi est formé le Seigneur du Temps Omar? Kama, il est formé de la Mer de Lumières OM et du Souffle de Feu Râ. Il vient de El, le Maître absolu. Kama, depuis cet instant le Seigneur de ce royaume œuvre par la Spirale, sa Loi de gestion, constante et vivante. Cette dernière concerne le Peuple de l’uniforme Noir d’abord, puis son prolongement dans celui de sang Noir. C’est la raison pour laquelle ce royaume est appelé « Royaume Noir ».

« De plus, Kama, ce royaume est le portant de cette Attitude de l’effort continu (toute une vie) et naturel (calme) appelé le Lean Intention qui a pour projet la reconstruction et l’usage d’un corps de connaissance visant à contribuer à l’essor économique des peuples opprimés, principalement par la renaissance Africaine. L’enseignement de la Méthode et la mise en place de nombreux Ka par franchise soutien l’implantation progressive d’un système de marché d’intégration issue de la philosophie informelle dans les économies locales pour les membres de la Diaspora dans les Cités et les couches populaires dans les terres mère. Ayant un bagage intellectuel ou culturel à valoriser sous forme de main d’œuvre, origine de la migration (pour diverses raisons dont économiques et humanitaires), mais détruit à l’arrivée faute de réseau (relais de l’information et de l’action), ils connaissent la frustration et l’urgence des situations financière précaires. Celles-ci sont peu propices à l’intégration socioéconomique par l’insertion professionnelle ou entrepreneurial. D’où l’apport de cette approche alternative définissant l’économie de communauté et manifesté par l’entrepreneuriat ethnique et informel qui peuvent être des solutions définitives ou de transition pour réintégrer le système de marché néo-libéral de façon compétitive ou la société d’accueil avec un patrimoine transmissible. A terme c’est l’accomplissement en affaire qui est le fruit potentiel pour honorer les deux responsabilités de tout Éco Animiste, Croyant, Simple bien guidé :

  • S’accomplir spirituellement et matériellement
  • S’affranchir des contraintes matérielles afin de favoriser l’accomplissement spirituel.

Quand Le Tout Ami eut fini la révélation de ce soutra, les Noirs de Kama, c’est-à-dire les Croyants naturels, ainsi que les ancêtres, les visionnaires et les dieux soumis, Anges et djinn, tous dans le grand conseil en écoutant le Message du Tout Ami s’apaisèrent, et simplement s’abandonnèrent, nourrirent et développèrent cette Graine de l’Arbre de Vie (Mouvement social, responsable et d’une Conscience universelle).

On se reverra

On se reverra

On se reverra

Monique, ton esprit plane sur la forêt
La présence rassurante de ton aura
Protège mes choix de l’A peu prêt
Sur mon être et mes peurs tu veilleras
Pour relancer la conquête de l’élue
Je t’écris pour le jour criant de silence
Où de racines à ramures nous jurerons nus
Alors je puise dans ta vie mon insu science
Car on se reverra dans l’éther vert ami
où les sens brûlent d’Amour soumis

Joyeuses fêtes

Joyeuses fêtes

Chers amis,

En ces temps de fêtes, je tenais à vous souhaiter d’agréables moments de ressourcement et à vous présenter mes meilleurs voeux pour l’année 2016. Puisse cette année être un jalon essentiel dans l’accomplissement de votre projet de vie. Merci encore pour votre confiance et votre fréquentation du site.

Arnaud Segla

Calme

Calme

Calme

Ô Nature
J’observe la fureur de ton calme
Du chant de l’oiseaux à la tempête dans tes mers
La force de ton harmonie apaise mon angoisse
Et imprime en moi l’intention simple
Celle des efforts continus d’une vie
Qui produisent Richesse et Amour simple

Ô Nature
J’admire le calme de ta violence
Du meurtre de l’antilope à la majesté de tes volcans
Dans la puissance de ton bras je fonde ma confiance
Et édifie la citadelle de ma quiétude
Face au feu rebelle de ce Monde fou
Qui consument l’esprit en pensées nocives

La Vie jadis pris forme du chaos
Éclat du Souffle-Mer
Essence d’Énergie Consciente
Aujourd’hui la créature modelée
Par les mains vides du Temps et celles pleines de la Providence
Reconnait en elle son Seigneur
Pour le sacerdoce unique du Tout Ami.

Giron

Giron

Giron

Seigneur je me prends à m’élever honnêtement et confiant vers toi
Pour que Tu descendes simplement et amicalement vers moi
Permets-moi d’investir Ton trône malgré l’impureté de mon âme
Atteindre Ton giron pour y reposer sans éteindre ma fragile flamme
Le chemin est long et je me perds dans les méandres du Temps
Il me soumet à Toi par les mains que je tends et le corps que je détends
Je ne cherche plus le sens de ma vie mais le sens de mes pas
Car pour Te servir j’attends de Toi les moments de combat
Aujourd’hui je repose sur toi pour refaire ma force et mon moteur avant la prochaine escarmouche
Par cette foi en la Vie que j’accepte dans mon Attitude lorsqu’avant l’effort et le public, j’aspire à cette couche

A vous de trouver votre voie!

A vous de trouver votre voie!

Faut-il revenir en arrière ou aller de l’avant pour reconstruire une spiritualité authentique et à nouveau à notre image? Celle-ci pourrait être riche du meilleur des influences historiques d’autres cultures…

Multirécidiviste par coupure

Multirécidiviste par coupure

Multirécidiviste par coupure

Gardé sous haute surveillance dans les prisons les plus sûrs.
Ce malfaiteur rêve de liberté, de détournement et d’évasion fiscale.

Il accumule alors les signes de bonne conduite et de discipline.
Puis le juge décide et s’écarte pendant que le geôlier fait le code magique de sa cellule.

Une fois relâché, il se coule dans une poche et se fait liquide.
Il vagabonde longtemps sans autre destin que d’être à nouveau détenu.

Malgré quelques courts séjours à l’ombre, il ne se décourage pas.

Il reprend vite ses arnaques, trafics d’influence, corruption et bien sûr proxénétisme.

En groupe ou rarement seul.

Hélas, toujours pris la main dans le sac, il rejoint vite ses amis au pénitencier.

Le Directeur content de les revoir, les mets de suite aux travaux forcés

Jusqu’à la prochaine évasion ou libération conditionnelle

Sont profil est mis à jour.

Nom : De Banque (il est noble)

Prénom : Billet

Age : variable selon l’impression (« aux Billets nés, la valeur n’attend point le nombre d’années »)

Lieux de Naissance : Banque Centrale

Casier fiduciaire ? : Oui

Signe particuliers : matricule tatoué

Iboga. Hallu sur nos gènes

Iboga. Hallu sur nos gènes

Iboga. Hallu sur nos gènes

« Ce « fruit défendu », essence symbolisant la première transgression de l’Homme, n’a fait que dévoiler l’intelligence rebelle associée à la peur (du Futur : mort) en lieu et place la Sagesse (Intelligence soumise) ou Calebasse (siège de l’Esprit) qui est maîtrise du Temps par la Lumière du Cœur qui est Justice pur (le cœur sait reconnaitre le péché). Ceci a déchu l’Esprit en nous. Depuis le combat que se livrent les deux ( ntelligence et Sagesse) dans le Cœur mène les uns par la Cognition et les autres par l’Intuition. La peur étant celle de la mort (future) après la reconnaissance d’avoir fait le bien ou le mal tandis que la Sagesse est issue d’un amour inconditionnel (et intemporel) de Dieu sans jugement. L’équilibre naturel est toujours possible pour éviter la souffrance et atteindre le repos dans la Conscience de la vie pour entrer dès maintenant dans la permanence de la force vitale et traverser vers l’au-delà avec. »

Dieu créa le Djinn, Dieu créa l’Homme seul le Diable créa l’Arable.

Coran LV; 19-22. La perle et le corail; la Lune et l’Arbre; Mort et Vie.

l’Iboga est un arbre fruitier que l’on trouve au Gabon (The last or first Eden? 😉 )qui sert pour certain travaux spirituels

La parabole de la parabole

La parabole de la parabole

La parabole de la parabole

Dieu avait deux messagers. Le plus jeune dit à Dieu. « Père donne-moi les disciples qui me reviennent ». Et Dieu leur partagea leur communauté. Peu de jours après, le plus jeune messager rassemblant ses dons, naquit dans un pays lointain et y dissipa ses miracles dans une vie de démonstration.

Quand il eut tout manifesté, une grande période de transgression survint dans ce pays et il commença à sentir la sècheresse spirituelle. Il alla se mettre au service d’un prophète de la contrée, qui l’envoya prêcher aux impies. Il aurait bien voulu être l’auteur d’une des sagesses qu’il enseignait mais personne ne le laissait s’exprimer. Rentrant alors en lui-même, il se dit: « Combien d’Élus de Dieu ont des disciples en abondance et moi je suis ici à avoir soif d’enseigner! Je veux partir, retourner vers mon Père et lui dire: Père, j’ai pêché contre le Ciel et contre Toi; je ne mérite plus d’être appelé ton Fils, traite-moi comme l’un de tes Élus ». Il partit donc et s’en retourna vers son Père. (more…)

Mer Ô Si.

Mer Ô Si.

Mer Ô Si.

Mer,
Le grain du Semeur s’est mêlée au papier du blanc
Je crains ne plus pouvoir trouver le chemin jusqu’à la Mère
J’accueille la Tradition et la Perdition
Pour moi l’issue est la paix
Cet équilibre des deux forces
Mère,
Le destin s’offre à nous
Dans le combat idéologique
Où l’issue n’est que logique
Faite d’un amusement des dieux
Sur lequel trône l’Unique Arbitre
Maire,
L’élection passée
La vile pulsion libérée
Le Monde retrouve les clés du Royaume
Où les Témoins attendent le Futur
Pour construire leur richesse

Tel est le sens du combat :

« Unir l’incompatible dans la graine du prochain Arbre de Vie »

Sècheresse

Sècheresse

Sècheresse

Où trouver la foi?
Celle qui épuise le temps
Et laisse l’Amer à sécher
Dans ces vers à soi
Que ni la Chrysalide
Ni le Papillon ne comprendrons
Au lendemain d’une ivresse livresque

La vie s’écoule
Dans l’insipide des moments
Faits du vide de sens et d’essence
Et la Conscience n’est plus l’unique cible mère
Quand  l’Énergie se révèle aussi comme Parturiente
D’un Homme fait d’Attitude simple

Où trouver la foi?
En soi. Être, avoir et vivre; Amour, Vérité et Force vitale.

La vie est comme une belle de musique

La vie est comme une belle de musique

« La vie est comme une belle musique qu’un ami partage avec vous. Pendant l’écoute votre pensée se porte sur vos préoccupations du moment et votre attention se perd. Soudain le silence se fait et votre ami vous demande si vous avez aimé. Que répondrez-vous à Dieu, le Tout Ami, lors de votre jugement? »

ASSOUKA

Le Vivant

Le Vivant

« L’amour le plus stable à éprouver est celui envers Dieu. Or comment aimer Celui qu’on ne voit pas, si ce n’est à travers Ses êtres créés (créatures; serviteurs) et Ses Signes? L’appel du Messie Issa Ibn Maryam (psl) « Aime ton prochain comme toi-même » qui pourrait être entendu « Aime ton prochain et toi-même » est un appel à ouvrir son cœur à l’amour de l’Autre. Or au sens de l’Animisme qui est ce prochain sinon celui qui partage comme nous l’immanence de Dieu qu’il soit aimant,  ennemi, animal etc.? Il a été autrefois question d’un Amour d’Abandon à la Providence en tant qu’enfants et il s’agit à présent d’un Amour de Simplicité de Vie en tant qu’ami. Cela nous permet d’éprouver la paix en nous et d’être prêt pour percevoir la paie à laquelle nous donne droit l’effort d’accomplissement du projet de vie pour lequel on a été envoyé sur Terre. Ainsi l’Amour prôné par le Messie Issa ibn Maryam (psl) intervient pour consolider le soi par l’immanence de Dieu (sous la forme Seigneuriale de Père) (Jn 14 :23) avant que la Vérité révélée par le Saint prophète de l’Islam (psl) n’établisse la foi de façon tout aussi stable pour la reconnaissance de la transcendance de Dieu (au 99 attributs et un caché). Les différentes formes de la relation d’amours entre l’Homme et le Divin (Compassion, Abandon, Noblesse, Simplicité etc.) suivent l’évolution de l’humanité dans une Tradition et se complètent de la constance de la Loi par l’entremise de la Vérité pour constituer l’héritage vicarial. De sorte que l’accomplissement de la tradition Juive par le Messie Issa Ibn Maryam (psl) est une mise en application exemplaire de la Loi révélée au prophète Moise (psl) qui aurait pu déboucher sur une philosophie de vie au sein du judaïsme (secte judéo-chrétienne dirigée par Jacques) et non sur une autre religion (le christianisme sous l’influence de l’apôtre Paul). Ces formes de philosophies qui synthétisent la Loi sont le fait d’Élus issus d’une lignée spirituelle dans le sillage d’une Prophétie, d’une Révélation, d’un Message. Ils sont donc des facteurs de changements dans leur temps, leur région et pour leur peuple qu’ils prennent la nature de dieux, bouddhas, prophètes, messagers, saints etc. L’incompréhension de certaines réalités changeantes du contemporain montre l’éternel résistance à la nouveauté issue de l’évolution naturelle de l’humanité et au fait que les anciennes valeurs bien établies puissent voler en éclat après un certain temps (esclavage des noirs, non instruction des femmes, droit civiques des noirs, mariages uniquement entre sexes différents etc. et, pourquoi pas un jour, l’iniquité dans les classes sociales). Des Témoins (les Élus) sont donc suscités pour accompagner ces communautés qui se jugent, de fait, par leur accueil ou non de ce qu’elles vivent de nouveau. Au final, Dieu peut légitimement être adoré en Esprit, par une philosophie pour soi, et en Vérité, par une foi sincère, pour que le culte soit complet et le Jugement accompagné de Sagesse(Jn 4:23). »

ASSOUKA

Résurrection

Résurrection

Résurrection

Maître j’ai suivi ta voie
Quitté tout et porté ma croix
Rencontré la Vérité et fait ce choix
Aujourd’hui je combats sans cœur
La foi ne s’imprime plus dans ce labeur
Je me suis éteint à force d’avoir peur
L’Enfant autrefois foi faible a rendu l’âme
Le Guerrier a trop étreint son unique flamme
Et le Sage enseigne d’abandonner la rame
Pour laisser l’Esprit souffler sur la voile
Le Temps de tenir la barre sans moral
Quand l’émotion n’hérisse plus le poil
Le disciple et vicaire attend le jour
Où le tombeau s’emplira d’Amour
En sanctuaire de Vie pour toujours

Et la Voix dit :
« L’Enfant, Serpent de l’esprit, doit renaitre par la Vérité et le Guerrier, Lion du Corps, combattre plein d’Amour pour qu’advienne le Sage, Aigle du cœur, puisse enseigner la Voie Noire par laquelle le Griffon règne en Simple. »

Tu seras…

Tu seras…

Tu seras…

Khady, celle qui porte la bonne étoile me dit-on
Havre de paix pour l’âme en manque d’un dicton :
A trop être dans le champ, l’ouvrier oublie la moisson
Dakar, ville où renait l’espoir d’essor d’une génération
Y verra-t-on ton sourire éclairer le labeur des militants?

Gagner le cœur d’une communauté d’Entrepreneurs
N‘y voir que le reflet du parcours déçu du Travailleur
Impuissant à réunir Richesse et Amour simples pour leur honneur
Noirs dans un Monde où réenseigner la Modération avant l’Heure
Galsen veillera le retour de celle qui ramènera à l’Afrique ses enfants.

Réapproprions-nous notre Futur économique!

Réapproprions-nous notre Futur économique!

Réapproprions-nous notre Futur économique!

L’Histoire est faite de cycle et de progrès à l’instar de ce que l’on observe dans la Nature et par l’évolution de l’humanité. Telle une roue qui avance sur le chemin tracé par le Temps. Le monde Noir, autrefois prospère, a connu le déclin classique des grandes civilisations lorsqu’il s’est éloigné de sa voie d’essence. Cette descente aux « Enfers » a connu plusieurs épisodes de domination par ses colocataires de l’œcoumène. Notamment lorsque ceux-ci ont profané bois sacrés et totems pour imposer un Dieu qui soumet au Sabre ou se justifie dans un bréviaire. Malgré tout l’heure est à la renaissance pour ce peuple qui, depuis, vit disséminé aux quatre coins du globe. Ce renouveau, devant nécessairement passer par l’économie, s’amorce sur des indicateurs à la fois favorables et demandant en attention et efforts redoublés. Face à cela, l’accueil que l’on est en droit de lui réserver est celui de la réappropriation de notre identité mais surtout de notre futur économique. (more…)

Le Point.

Le Point.

Le Point.

Il y a quelque chose qui n’est pas à nous entre nos deux oreilles.
Ces pensées envahissantes et ce Mental.
Cet Esprit déchu qui s’oppose à la Sagesse guidant l’âme-esprit.
Et l’illusion emprisonne la vie.
Le conditionnement, l’Amour.

Le Temps s’offre alors en Sauveur
Pour vider la Calebasse remplie à tort
D’un air artificiel copie de son essence
Ces égos qui possèdent dans l’angoisse ou la spéculation
Peur de manque ou anticipation de banque
Où le Futur règne en Maitre suprême
Châtiant l’Outrancier et choyant le Patient
A l’aune de la Modération (more…)

Conquête

Conquête

Conquête

Le sein tourbillonne et le Léviathan solitaire se réveille dans l’abime sombre et insondable du désir.

L’Amour attend le foudroiement maître pour générer la vitale force

Le soleil noir éclaire la nudité douce et âtre d’une éclipse qui s’offre en jeu sous un parfum de musc.

Les lèvres parcourent le corps de dunes pointant sous l’ombre du levant  pour camper dans l’oasis fertile

Les chants du plaisir se mêlent à la respiration qui fait mâle

Conquérant l’intimité abandonnée, le Hérault annonce la victoire sur l’aine amie à saillie, vaincue les mains vides

Quittant sa couche, l’astre roi regagne le zénith d’où le rêve l’a fait chuter

La barque de la vie poursuit son périple sur la mer d’Hommes qu’une lumière à ras fait encore vibrer à l’uni son

Vide Conscience et Son

L’Heure de « l’a-guère »

L’Heure de « l’a-guère »

L’Heure de « l’a-guère »

Je revêts mon uniforme de fils de la Terre
Mon Sabre à la main et la plume dans mon sein
Je me ceints pour le combat
Le Dragon n’entend toujours pas raison
Venir défier le Lion au cœur de sa Maison
Le Peuple crie et le Cri se lève au loin
L’étendard de ralliement sera encore le poing
Pour le Point du Ba, pour le Ka du Guerrier

Gog et Magog atteignent le fleuve et s’abreuvent
Qui paiera la facture cette fois? La loi ou le loa?
Peuple habile et souriant
Tu construis sur mon sol des mirages pour cossus
Pendant que mon Peuple peine l’âme décousue
Après l’affrontement des Faucons contre l’extrême du Croissant
Terrorisés par l’acte du saint isolé, les sacrifices et la guérilla
Vient celui du Tigre au pelage de feu contre le Souverain à la crinière
Pendant que l’érudit se débat pour sa culture
Le Charles Latent s’immisce dans nos fractures
Sur lui je déverse mes versets de la Caverne

Paupérisé par l’acte sous seing privé, les artifices et la « guère il y a »
L’économie, monde à léser, s’offre en champ de bataille
Dans cette cinquième mondiale
Déjà le fils d’Afrique élèvent leurs chants
Demain ils mourront ou vaincront
Pour conquérir cette richesse légitime et sonner la fin
Par la qualité et la performance de leur produits
Le sang de l’informel coule dans ces entreprises
Qui feront reculer l’ennemi aux confins des mers
La haine ne s’invite pas mais la même foi des Ancêtres
Seule compte la voix étouffée du père sans emploi
De l’enfant exploité, de la mère qui pleure
des foyers sans eaux ni énergie.
Pays sans soins ni maîtres.

A toi Diaspora je m’adresse et t’exhorte pour le soutien des frères et sœurs.
Pour que tu cesses d’ignorer, à mère fruit, la souffrance pénible de ta racine.
Te complaire dans le confort et fermer les yeux sur tous ceux qu’on assassine
Nous sommes la génération de la réappropriation de notre avenir
Le sol du Lion veut à nouveau voir l’attitude fière du Kamite fleurir.

L’effort de « l’a-guère » contre le Prédateur a sonné!

Le Bateau

Le Bateau

Le Bateau

Sur la pièce au dixième argentée se dessine ton avenir
Un retour inéluctable d’où ta folie t’as fait croire à ta domination
Dix centimes contre un décent sentiment
Dix centimes extraites de l’érable rouge
Pour une fois l’échange est équitable
A voir mon Peuple comme l’esclave consommant tes produit bas coût, bas goût, battù
Tu as oublié la colère qui vient d’un ciel où s’est évaporé les larmes de ceux que tu as méprisé
De leur sol, Éden, tu veux faire l’enfer aux enchères de ta bonne chair
En bon créateur de désordre tu trompes les Cités modestes qui reçoivent les miracles de tes ouvrages et t’abandonnent âmes et richesses
Jadis Dhul-Qarnayn cloîtra tes invasions barbares
Aujourd’hui, avec toi se lève le Cri
La nouvelle Jérusalem enfante son Messie de corne, muse à sept sceaux
Sa descente sur le « me » narré est nécessaire
Pour fondre du regard les vices et bleus dont se repait le Charles latent
Il renforce l’idéologie de sa lance et dissout la bride des spéculations.
Le réalisme du guerrier entreprenant et spirituel triomphe dans sa crinière
Le Griffon du cycle se joint au combat d’affirmation
Ta soif videra le fleuve mais l’Heure a sonné mais les bas taux et le Bateau t’attendent
La prophétie est reprise le viol de mon territoire.

Omar is my name

Omar is my name

Omar is my name

I’m Omar the one that you host one day without expecting.
I’ve reviewed with you the World and my Green Peace.
I’ve seen there the fate of my symbols and your fellows.
The three of us have been judging and preparing your Kingdom.
Protected by my holy believers you’ve inherited a new consciousness.
Step the Way of your Ancestors, paved by the holy Prophets and preserved by my holy Warriors.
Omar is my holy name.
I was even before you remind it.

Identité Noire et spiritualité universelle.

Identité Noire et spiritualité universelle.

Identité Noire et spiritualité universelle.

Il devenu commun, pour une partie de l’élite intellectuelle du monde Noir, d’exhorter au retour à une religion Négro-Africaine authentique. Cet activisme médiatique n’est pas sans questionner la majorité d’entre nous qui sommes considéré comme perdus de par nos choix de vie et surtout de par notre engagement religieux. Bien sûr la référence élogieuse de cette renaissance du monde Noir reste l’Égypte antique et ses références. Cette civilisation semble nourrir tous les espoirs de cette intelligentsia face au rejet du modèle occidental et l’avancée du désert que représente l’acculturation de l’élite Noire. Revenir à cet idéal Négro-Égyptien est équivalent à demander à une bonne partie des francophones de se remettre au gout du latin et d’en faire à nouveau une langue vivante. Ce après toutes les mutations, adaptations et évolutions subies par les peuples concernés au cours de leur histoire.

Le défis auquel nous presse, ceux qui sont communément appelés afro-centristes, mais avec le plus souvent un fond péjoratif, est d’abandonner notre culte de Dieu par des religions exogènes qualifiées de “révélées” à celui d’un Dieu et d’ancêtres plus compatible avec nos réalités tribales. Ceci rejoint presque mon opinion passée partagée dans mon article “Pour une restauration du modèle spirituel noir” qui était un rappel de notre spécificité et un encouragement à garder et transmettre un héritage authentique qui nous caractérise. (more…)

Pour une restauration du modèle spirituel Noir.

Pour une restauration du modèle spirituel Noir.

Pour une restauration du modèle spirituel Noir.

Imaginez que je distingue quatre familles spirituelle sur terre: l’une maîtrisant la conscience et qui mène à l’éveil, une autre maîtrisant la connaissance et qui mène à la sainteté, encore une autre maîtrisant la parole et qui mène à la prophétie et enfin une (primordiale) qui maîtrise l’énergie et qui mène à la déification. Toutes exceptée cette dernière ont pris le soin de propager et de garder par écrit une partie de leur gnose en mettant à la disposition du profane la partie exotérique des enseignements de chaque vicaire élus et en réservant l’ésotérisme des formes de connaissance à des initiés ou « adulte en spiritualité ». Cette famille spirituelle de l’énergie, donc, semble encore rechigner à mettre sous écrit son héritage spirituel bien qu’elle soit à l’origine de ce mode de transmission. Cela pour la raison que la transmission perdrait en flexibilité et n’honorerait plus le rang vicarial de ses membres. Ainsi, l’accent est mis sur la tradition orale qui s’étiole à mesure que les groupes sociaux s’exportent et que les membres des communautés sont disséminés à travers le monde pour servir au combat après l’avènement de l’économie comme médium d’accomplissement spirituel. (more…)

Faites place aux femmes!

Faites place aux femmes!

Faites place aux femmes!

Les progrès de l’affirmation de la femme dans nos sociétés ont créés une cohorte de femmes remarquables au parcours saisissant mais qui ne sont pas assez remarquées et présentes dans la mémoire collective comme leurs homologues hommes. Dans un échange avec une bloggeuse qui a pris cause et fait pour une meilleure représentation des femmes dans les sphères de décisions et le monde des affaires, je partageais mon sentiment que ces revendications circulaient trop souvent entre les femmes elles mêmes qui, hélas, s’en gargarisait. Rassurez-vous mon propos ne sera pas théorique ni rhétorique encore moins technique. Il n’est que le résultat d’une observation d’un fait ignoré par les uns parce qu’ils ne se sentent pas concernés, et ressassé par les autres parce qu’elles agissent en victimes et non en acteur légitimes. Je promène mon regard contemplatif sur un déficit de circulation de l’information où le genre créé une barrière au « mais » sage. (more…)

Afrique: l’essentiel n’est pas de s’unir mais d’avoir un adversaire commun.

Afrique: l’essentiel n’est pas de s’unir mais d’avoir un adversaire commun.

Afrique: l’essentiel n’est pas de s’unir mais d’avoir un adversaire commun.

L’unité africaine est un cheval de bataille qui voit se succéder des générations de cavaliers tout autant valeureux que volontaires. L’Afrique a toujours connu une pluralité de peuples et de tribus simplement unis devant la nécessité de définir et de maintenir un Culte des morts associé le plus souvent à une lignée d’ancêtres. Chaque région ayant son panthéon et rites que le voyageur ou le commerçant se mettait en devoir de respecter le temps de son passage. Cette foi primordiale et issue des questionnements de l’âme a laissé place à la révélation de l’Éternité et de son nouveau séjour dans l’autre monde. Animisme et Islam universel ont su alors cohabité selon les époques et les régions. Néanmoins, un phénomène de standardisation culturelle par le biais des religions et des langues de leur diffusion a accosté et essaimé un modèle de sous-ensembles ne tenant pas compte de la diversité du continent. La logique de rassemblement a été depuis poursuivie en passant de la réalité de peuples sous la domination d’un souverain local puissant ayant des liens tribaux ou des attributs reconnus à un regroupement arbitraire de peuplades par soucis administratif et point de vue exogène. (more…)

La vie. Une lettre à la Mère

La vie. Une lettre à la Mère

La vie. Une lettre à la Mère

La vie, pour ce que j’en sais peut être poème ou bohème, transe ou absence, connexion ou excitation, esprit au chant ou dans le champ.
De ces mois à refonder mon moi dans un trouble qui prenait parfois l’allure de l’incendie sensé préparer ma nouvelle Terre en friche, j’ai encore brodé et fait le Point. À toujours y revenir il ressemble de plus en plus à un point d’interrogation. L’Ankh de ma renaissance profonde.

De ne pas avoir osé te dévisager, d’avoir senti tes doigts et ta taille dans cette unique danse; Agua Nile.
De ne pas avoir discuté, d’avoir écrit mon émotion au son poignant des chantres d’un sentiment si désiré; A quoi bon nier?

Aimer et respecter l’autre dans son retrait, indifférence ou simple différence de point de vue – par l’écho des pensées – tient du respect ou de la couardise. Cet instant où le doute inhibe l’expression du sentiment avant que le cœur n’avoue son impuissance à endiguer le flot : tristes aspects de la friandise.

Heureusement, ces crises de vie permettent de lâcher prise et de reconnaître qu’on n’est pas prêt à offrir le meilleur de nous à l’Autre. Le tout en ayant conscience d’en avoir besoin en complément pour avancer. (more…)

Let go

Let go

Let go

La peur ronge inlassablement la poitrine, obligeant à fuir l’étalage de sa propre vitrine
La confiance remède se fait désirer et la défiance rebelle ne fait qu’attiser
Un trouble que l’Amour aurait dû éliminer. La mort jonche le parcours de moments avortés
A chaque médicament psychiatrique, redécouvrir son corps si ce n’est la force de sa trique
La Vérité de soi venant d’un cœur préservé, s’oppose à la résistance voilée de l’homme réservé
L’appel résonne à chaque instant; le guide pour cette foi est fait de Temps
L’audace de vivre son art légitime, sans l’attitude fugace d’un fard de victime
L’élu responsable de sa communauté, témoigne toute sa vie du combat sans cru ôté
De l’égo loi contre le « let go » loa.

Les trois moustiquaires et Da Atagan

Les trois moustiquaires et Da Atagan

Les trois moustiquaires et Da Atagan

Les anciens de la communauté racontent souvent cette parabole pour rappeler leur plaisir de vivre dans des Cités où il n’y a pas de moustiques. Un roi nommé Atagan avait trois moustiquaires et deux femmes. L’une était présomptueuse et imbu d’elle-même. L’autre manquait de confiance en elle et faisait tout à la perfection pour être sûr d’être appréciée. Les deux femmes ne s’entendaient pas et s’opposaient dans l’influence des décisions de Da Atagan. Lui, les appréciait pour ce qu’elles apportaient à son foyer. Da Atagan et ses femmes avaient leur chambre et lits respectifs et donc trois moustiquaires. Il consacrait 3 jours par semaine à chacune de ses femmes et se reposait dans sa case le 7ième. Vint que sa moustiquaire se déchira et qu’il fut dans l’impossibilité de la remplacer. Da Atagan avait promis passer le même nombre de nuit avec ses deux femmes mais ne voulait en aucun cas créer de discorde ni se faire sucer son sang royal par des insectes irrespectueux. Que doit faire Da Atagan pour dormir sous une moustiquaire tous les jours de la semaine sans menacer l’équilibre de son foyer?

 

Aya

Aya

Aya

Je me perds dans le noir de tes tristes yeux bleus
Cette couleur va si bien avec ton vécu en coups et vent
Des combats aux ébats sans lendemain de oui garantis
Je me lasse de cette vie aux façades maintenues
Peu à peu avance le sable chaud où on s’est étendus
Un abandon à l’emprise des réalités d’un destin écrit
Dans le grand Livre de chant de nos mots improvisés
Qui vit de nous comme les simples grains d’un sablier
D’où je vais vers la mer bleue comme tes yeux noirs
Cette tempête que tu couves et qui hante notre avenir
Peuple et myriade d’êtres et tant de voix inconnues

Djohodo

Djohodo

Djohodo

Je meurs
Les illusions quittent ce corps désabusé
Le Mental résiste encore à cette idée
Des années de pensées et de rêves forment la haie d’honneur
Le cortège d’inquiétude, d’insatisfaction et de stress s’ébranle lentement
J’abandonne la vie d’un monde qui aliène l’impatient de vivre

Je meurs
Sur mon corps, les traces des passions de jadis sont des stigmates à bénir
Celles qui ont pavé le chemin vers ce bûcher où je brûle d’un intense désir
Vivre la simplicité d’un lâcher prise dans l’instant et l’espace
Le brûlis d’une terre prête à être ensemencé des grains d’Amour véritable

Je meurs
Le troc de l’égo pour la Foi dépouillée se fait sans marchandage
J’avance vers cette dernière demeure enfoui au fond de moi
Où coule déjà le torrent d’éternité dans lequel je plonge goutte après goutte.
Le calme de ma méditation emplit de vide le cœur lapidé, saignant à force d’aimer
A chaque instant de ma vie…

Je meurs

 

R.I.P  Y. E. Segla

Le Gospel des artistes.

Le Gospel des artistes.

Le Gospel des artistes.

N’avez-vous jamais été frappé par la profondeur d’un couplet, d’une mélodie de chanson, d’une œuvre, d’une performance théâtrale ou cinématographique ?

Ces moments qui vous restent dans le cœur et qui se figent dans un souvenir qui ressortira l’émotion intacte à chaque rencontre avec l’inattendu d’une programmation. Un temporel qui semble se poursuivre à l’infini.

Étonnant cette source d’inspiration qui nous fait tant soupirer ! Des témoignages de vie, des messages intemporels, des mots du cœur, des mots simples mais qui touchent.

Pourtant les auteurs sont souvent de réels « pêcheurs » (abuser du chocolat n’expose qu’à une crise de foie !) et leurs vies a pu, depuis toujours, être scandaleuse aux yeux d’un bon nombre. Et, bien que malmenés, leurs mots lièrent, virent Voltaire, firent Baux de l’ère, invitèrent Fred à s’taire mais à danser sur un sol Brillant. En saisissant le Montand s’élevèrent par Otis (sans des Koné) et pour éviter les Temptations, parcoururent des Miles jusqu’à Davis, firent demander Franco : « Mais qui a dit ? », firent encore d’un Bambi, ce bandit qui, sans prendre de gants, fit chanter des enfants devenus grands orphelins depuis. Enfin ils trouvèrent Stevie « Wonder » pour les foules… Bref « Paroles, paroles » aligna Dalida sans qu’on ne sache vraiment d’eux tous qui le premier Hallyday de ces compositions qui lient d’un seul accord, Corps à Corps, Cœur à Cœur, Soul to Soul.

Malgré des aspirations, semble-t-il malsaines, leurs inspirations se détachent de ses bouffées de chaleur frappant des âmes prises dans des corps trop étroits pour leur mission. Alors l’étoffe en prend un coup mais pas la profondeur du message… Mais est-ce bien sage tout ce talent dans ces vies si décousues ? Qui sait? Encore une leçon Du « dit vain »?

Simple exemple : une querelle éclate, une question d’Ego, tu” pack” et j’accours pour trouver finalement le Big « E » small… Alors qui jugera ?

Rêvons un peu et croyons que l’Athée mélomane et le dévot profane en art et musique du « Monde » puissent un jour s’assoir à la table du même banquet car la note aura déjà été payée et de façon indifférente. Que tu aies dansé ou chanté sous la pluie et dans la rue ou lu et médité cloîtré à l’abri. Des enfants rêvent toujours des bras d’un Père qu’ils n’aient ou pas conscience d’être des frères.

Mais bon, même à l’époque des premières Notes de ce Gospel, plusieurs courants existaient déjà et nuisaient à la clameur des premiers chantres. Ta liberté réside dans le choix des Notes que tu écoutes et qui feront juste raisonner tes pensées ou déclencheront la résonance de ton cœur afin de te montrer la merveille et la grandeur de l’Existence.

Artiste, membre d’une même famille de cœur, ne sont qu’instruments, notes, musiques et paroles du même Gospel vivant. Ça fait sourire non ?

Bon Ok Bob, marre-les encore:

« There is a natural mystic blowing through the air…If you listen carefully now, you will hear»

 

Photo: Awa Lake Diop

Open chat
Hello. Welcome on Le CRI de la Calebasse. How could we help you?
Salut. Bienvenue sur Le CRI de la Calebasse. Comment pourrions nous vous aider?