Évolution des mentalités

« Jusqu’ici la bienséance traditionnelle africaine et plus encore issue des religions adoptées fait de l’aide aux parents un devoir important à honorer pour bénéficier de leur bénédiction et au-delà de celle du Dit Vain. Cette Attitude fait peser un poids sur la jeune génération dont les efforts de mobilité sociale sont orientés vers cette gratitude envers le passé du vécut (prise en charge passée des parents). Pour effectuer une brèche dans ce paradigme peu favorable à l’affirmation de Renaissance économique africaine, il est bon de faire évoluer les mentalités en envisageant aussi la constitution de patrimoines transmissibles qui est aussi un devoir envers les générations futures. Sur elles pèse, en effet, de plus en plus le poids de l’indépendance financière face à un Système économique de plus en plus oppressant. Leur garantir une trousse de départ au même titre que l’aide aux parents rétablis équitablement les responsabilités de l’individu actif. C’est la vision Éco Animiste du saut quantique de revenu qui doit s’opérer de générations en générations. Ainsi donc la solidarité simple est de partager son revenu, en tant membre actif de la communauté, entre la reconnaissance envers le Passé, la réalité du Présent et le viatique du Futur : participation, parcimonie et patrimoine »

ASSOUKA