Guéri du Covid-19

Voici un témoignage dont l’idée de publication m’est venu par motion spirituelle.

Décembre 2019. Je rentre d’une formation pour une mission humanitaire. Je dois effectuer un trajet en bus (Coach) entre deux villes d’Amérique du Nord. Le bus est presque plein. Aussi, un asiatique demande à s’assoir à côté de moi; ce que je ne peux lui refuser vu la situation. Il présente des symptômes grippaux et se mouche fréquemment. Le plus embêtant est qu’il présente les traits d’un agent gouvernemental ou de service secret genre monsieur tout le monde mais qui a la dégaine d’un soldat bien entraîné. Le trajet s’effectue et j’évite tout contact avec mon voisin qui s’est mis à dormir (ou faire semblant) au bout d’un moment. On arrive à la ville de destination, il est tard et il disparait dans les rues désertes. Le lendemain, il fallait s’en douter je commence à ressentir les signes de la grippe. Ne pouvant me permettre de commencer ma mission malade, je réagis vite en prenant de l’acétaminophène et en nettoyant mes muqueuses avec de l’eau salé. La grippe est assez vite maîtrisée et je voyage dans de bonnes conditions.

Mars 2020. Je suis sur mon lieu de mission humanitaire dans un pays d’Afrique. Je fais une course administrative dans le cadre de mon rapatriement pour raison sanitaire. La pandémie est officielle. En rentrant un taximan me choisit pour le trajet vers mon domicile. Là aussi ce taximan qui parle peu comme l’asiatique précédent et a des airs d’agent gouvernemental ou de service secret. Peu de temps après je suis pris de violentes céphalées et d’étouffements, poumons irrités, similaires à une crise d’asthme aiguë. À l’époque j’ai peu d’information sur le Covid-19 et ne connait pas les symptômes. J’utilise ma pompe Ventoline pour retrouver du souffle puis me rends à une pharmacie pour prendre un traitement contre le palu que je soupçonne alors du fait des céphalées. Je commence le traitement aussitôt. La crise se calme et moi aussi. Je voyage dans la précipitation du rapatriement. Dans l’avion ma voisine sur l’un des trajets a le nez qui coule et se mouche mais j’ai pris le soin de prendre un masque.

J’arrive dans mon bercail et débute une quarantaine préventive de 14 jours. Mes céphalées se poursuivent et j’ai du mal à respirer par moment. Ma position de sommeil déclenche des étouffements. Je finis le traitement contre le paludisme et poursuis avec l’acétaminophène et la pompe au besoin. Je décide d’aller me faire tester pour le Covid-19 dans le doute. Ce qui est fait. Le médecin rencontré en décèle les symptômes mais attend confirmation des tests. Dans l’attente je prends une décoction à base de tisane de kinkéliba, gingembre, curcuma et citron. Au bout de quelques jours, je suis rétabli. Mon système immunitaire a été boosté. Dans la foulée, les résultats des tests arrivent. Ils sont négatifs mais leur fiabilité est aussi précise qu’un jet de dés. Il faut le dire. Je sors de la quarantaine puis du confinement et reprends les affres de la vie en Cité.

Que retenir de tout ceci. J’ai sans doute été atteint du Covid-19 mais suis passé à travers de façon innocente en soignant les symptômes qui se présentaient à ma conscience et avec des traitements accessibles au public selon les lieux. Qu’en aurait-il été si j’avais été pris en charge par un des hôpitaux qui ressemblent officiellement à des mouroirs (même si les morgues et les pompes funèbres ne sont pas débordés officiellement)? Comment ne pas être un mouroir quand on se limite sciemment à ne pas avoir de traitement pour des symptômes connus. On attend l’arrivée du Vaccin comme le retour du Messie contre la Bête Covid-19 dans une adaptation de Mythe eschatologique. Ce Vaccin qui nous sera contraint de prendre et dont on sera dépendant pour les Covid-20 (déjà existant mais classé comme une mutation du Covid-19) Covid-21, Covid-22 etc. si on ne réagit pas à temps va nous faire perdre nos réflexes de défense immunitaire naturelle et laisser la place à l’adjonction d’autres molécules à des fins non mentionnés ou mentionnable. Ce sera comme payer l’impôt annuel. Il y aura une base et des ajustements en fonction de l’orientation des gouvernements. Comme la réduction de la fertilité donc de la population.

Ceci est mon témoignage. Vous êtes donc prévenus une fois de plus. A vous de savoir dans quel Monde vous voulez vivre et surtout dans quel Monde vos enfants vivront. La Terre a toujours sélectionné les plus forts pour la transmission de l’héritage humain et de l’histoire. Ici ce sont les plus forts qui font leur désélection de la masse pour se garantir la permanence de l’accès aux richesses et aux ressources. Réveillez-vous!

Tagged under:

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Open chat
Hello. Welcome on Le CRI de la Calebasse. How could we help you?
Salut. Bienvenue sur Le CRI de la Calebasse. Comment pourrions nous vous aider?