Immortalité

Il est difficile pour certains de se réveiller le matin avec un état consolidé de la veille soit une permanence de l’identité manifeste ou le Sentiment de continuité de la Vie. On reprend alors le combat contre la volonté de tenir sa routine, d’aller au travail, de ne pas s’énerver, d’être patient etc. Un éternel recommencement des choses, une récurrence que j’associe aisément au cycle de renaissance du Bouddhisme ou une Vie vaut un jour ou encore à l’état de non être. Justement cet état de non être est en opposition avec celui de l’être qui n’est autre que celui de l’accomplissement ou de l’immortalité. « L’être est, le non être n’est pas » pour les accomplis immortel, stable, déchus djinn vivant dans le présent (Éternité; Calme; « Je suis »; être). « Le non être est, l’être n’est pas » pour les individus non accomplis, instable, élus Hommes vivant en dehors du présent (passé et futur; dépression et anxiété; « Je suis »; suivre). Débat de présocratiques. Toujours est-il que cette immortalité semble être le fait d’une Grâce (le Messie Issa ibn Maryam) ou d’un Mérite (Mohamed abd Allah). In fine, c’est ce vers quoi il faut tendre pour être dans la dimension de l’attente de la mort ou Vie éternelle chère au Soufis et aux Moines. Une piste est de combler le vide de son être en cessant le refoulement de son immoralité pour que sa Vérité propre soit pleine et surtout Aimée à chaque instant. Sa consistance doit permettre la résilience face aux nombreuses épreuves du Monde qui veulent nous ravir cet état d’immortalité avant qu’il ne devienne un statut à l’Apothéose. Mais ça c’est une autre histoire…

Tagged under:

Leave a Reply

Open chat
Hello. Welcome on Le CRI de la Calebasse. How could we help you?
Salut. Bienvenue sur Le CRI de la Calebasse. Comment pourrions nous vous aider?