La parabole du Saladier et du Caprice.

Épargne. Un jeune enfant aidait sa mère à la cuisine quand celle-ci l’envoya chercher son Saladier qu’elle aimait beaucoup dans un buffet afin qu’elle puisse y mettre une partie du repas. Enthousiaste et peu attentif à l’enjeu, l’enfant pris le précieux Saladier négligemment et celui-ci se déroba de ses mains et se brisa. En colère sa mère lui donna une Correction et depuis ce jour l’enfant fut marqué au Cœur de la déception de cet accident sous forme d’une peur de lui-même face aux responsabilités et surtout d’un manque de Confiance en ces engagements pris ou futurs. Indépendance financière.

Hargne. Comble de ce joug appris de l’expérience, il avait aussi hérité d’une existence passée (Sang spirituel), le défaut de naissance à corriger pour la gloire de son Seigneur, d’être capricieux et d’être partisan de moindre effort non pas par paresse mais par goût pour la facilité. Son père longanime faisait souvent preuve de Modération à son égard par précaution pour lui et pour la préservation de sa bonhomie au grand dam de sa mère plus ascétique voulant qu’il grandisse et développe son Courage pour se préparer aux épreuves de la Vie. Identité ethnique.

A son âge adulte son Seigneur, la Vie, vint effectivement et se mit à l’éduquer par cycles de 3 ans ou Kas. Ainsi après 21ans ou 7 Kas d’initiations (soit 42 Jours du calendrier Solaire à semestre et 3 Nuits du calendrier Lunaire à 7ans), le Seigneur le fit mourir par O et le mit au Tombeau pour qu’il accomplisse son Livre de Sortie au grand jour pour A c’est à dire son Livre de mort, recueil de sa foi (la Simplicité), devant l’accompagner dans sa Vie dans l’au-delà dans son Mâkham physique et spirituel en Puits de jouvence de sa communauté et Sceau d’un héritage prophétique ouvert (Animus Intelligence) et vicarial abrogé (Amour et Richesse Maçonnique). Ainsi il réunit en lui la Voie mariale du Silence (Saïda Mariam) et celle martiale des Solitaires (Le Maître Khidr) à travers celle de la Séclusion volontaire (Le Grand Ami, le Shaykh et le MA(AT)’Ahmad’OU Omar al Muetedil). Il fit alors trois Vœux (le Silence du Témoin, l’Acceptation de la Réalité et l’Honnêteté de la Prière) par le Vent (Message du Souffle) et par le Cou Sain (Massage de Touffe) et reçu la charge du pouvoir (par les larmes pour la Hargne et la Vie) du djinn Solitaire Sceau de l’ère Pro lettré de l’Ouest (Sous les Archanges et Anges Génies de l’Est et du Centre) et du pourvoi (par le charme pour l’Épargne ou la Mort) de l’Homme-dieu Puits de l’air Prolétaire du Sud (Sous le Seigneur Dieu Saint du Nord) ayant le principe féminin (Noir Mystère) dans le foyer à double Pôles du Nouveau Vicaire dans l’ère de l’Économie et de l’Écologie: l’Homo Animus, l’Homme Attitude, Simple, Éco Animiste.

« Que ceux qui observent les Signes et ceux qui interprètent les Écritures, maintiennent le Calme du Centre spirituel du Corps ou Arbre de Vie c’est à dire le Ka, Humeur, Sang, Force Vitale ou Énergie Consciente face à la grande angoisse à venir du CRI de la Calebasse (Dévaluation) et du CRI de la Calotte basse (Dévalorisation) par le Courage et la Confiance. »

L’Arche part déjà y êtes-vous monté ou vous en moquez-vous?

Le Corps (l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal) du Christ sera le Repas de privation économique de la Diaspora pour les couches populaires (Perfora) à Damas.

Le Sang (l’Arbre de Vie) du Christ sera la mesure de Liquide social des couches populaires (Perfora) par la Diaspora à Jérusalem.

En Sa Mémoire et celle de Son éternelle Combat de Juge et de Sage.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

1
Hello. How could we help you?
Salut. Comment pourrions nous vous aider?
Powered by