Select Page

Le Courage et la Vengeance du Québecois (et Migrants assimilés) s’expriment le plus souvent dans le dos de son adversaire ou lorsqu’il est sûr d’être en position dominante et de Pouvoir. Ne pas aimer la chicane ne veut pas dire être couard dans son Attitude. Se battre pour sa Souveraineté socioéconomique est un combat d’Hommes. Il y de moins en moins de Guerriers des droits civiques sur Terre. Juste des Nantis et Anéantis qui veulent garder leur confort et leur chaînes respectivement par jouissance et ignorance.

Il est temps de changer d’Attitude pour faire à la nouvelle menace de la Manipulation pour l’introduction de la génétique, du numérique et de la panique en tant que standards en cas de crise.

Dans le même ordre d’idée, et en utilisant des termes raciaux triviaux, lorsqu’il y a une querelle entre un Blanc et un Noir, ce dernier a tendance à vite oublier une fois la rixe passée pour sa paix de Conscience ou meurt avec son grief ce qui met fin au préjudice de son côté. Or le blanc documente le conflit et l’enseigne à ses enfants en leur demandant de se le transmettre de génération en génération. De plus ils les invitent à continuer à se venger ou à vouloir dominer en réactualisant l’objet de la palabre sous des formes nouvelles adaptées au contemporain. Aussi il va jusqu’à enseigner sa version des faits aux fils ignorants du Noir, leur rappelant combien leur Ancêtre a été bon de pardonner ou a été dominé. Il s’institue alors un Système entretenu d’année en année contre une Attitude naturelle renouvelée dans l’innocence. Fort heureusement, ces dernières années voient le monde Noir reconstruire sa Vérité civilisationnelle pour libérer les esprits et l’Esprit des souillures et traversions de sa culture ethnique voire tribale. Accueillez les efforts fournis avec bienveillance et esprit critique et surtout instruisez-vous. Le Pourvoi et le Pouvoir sont dans nos Mains.

Il est temps de se réconcilier le Temps d’un nouveau combat qui dépasse notre clivage Vicarial pour la préservation de la Souveraineté et de l’Identité de l’humanité avant tout.

Le Leadership avec les Africains, est une question de longue haleine. En effet, ils sont peu enclins à se mettre dans un rapport de subordination autre que professionnel (Argent) ou spirituel (Image). Il faut pour susciter leur intérêt puis adhésion à un projet, les subjuguer par la renommée, le succès ou l’expertise qui doivent venir par la reconnaissance acquise à l’extérieur ou dans une autre communauté avant qu’ils n’acceptent de vous suivre en concédant votre suprématie. L’émulation est préférée à l’association, avec jalousie et défiance si ce n’est Colère : « je suis meilleur que lui. » Ainsi, il est mieux pour eux que tout le monde perde au lieu qu’un seul de leur condition règne. De fait, rechercher l’Union dans le panafricanisme est un leurre. Il faut lui préférer la fédération pour ce type d’ego qui ne favorise pas l’engagement gratuit puissent garder leur autonomie voire souveraineté tout en contribuant à une œuvre commune.

Share This
Open chat
Hello. Welcome on Le CRI de la Calebasse. How could we help you?
Salut. Bienvenue sur Le CRI de la Calebasse. Comment pourrions nous vous aider?