Le Gospel des artistes.

Le Gospel des artistes.

N’avez-vous jamais été frappé par la profondeur d’un couplet, d’une mélodie de chanson, d’une œuvre, d’une performance théâtrale ou cinématographique ?

Ces moments qui vous restent dans le cœur et qui se figent dans un souvenir qui ressortira l’émotion intacte à chaque rencontre avec l’inattendu d’une programmation. Un temporel qui semble se poursuivre à l’infini.

Étonnant cette source d’inspiration qui nous fait tant soupirer ! Des témoignages de vie, des messages intemporels, des mots du cœur, des mots simples mais qui touchent.

Pourtant les auteurs sont souvent de réels « pêcheurs » (abuser du chocolat n’expose qu’à une crise de foie !) et leurs vies a pu, depuis toujours, être scandaleuse aux yeux d’un bon nombre. Et, bien que malmenés, leurs mots lièrent, virent Voltaire, firent Baux de l’ère, invitèrent Fred à s’taire mais à danser sur un sol Brillant. En saisissant le Montand s’élevèrent par Otis (sans des Koné) et pour éviter les Temptations, parcoururent des Miles jusqu’à Davis, firent demander Franco : « Mais qui a dit ? », firent encore d’un Bambi, ce bandit qui, sans prendre de gants, fit chanter des enfants devenus grands orphelins depuis. Enfin ils trouvèrent Stevie « Wonder » pour les foules… Bref « Paroles, paroles » aligna Dalida sans qu’on ne sache vraiment d’eux tous qui le premier Hallyday de ces compositions qui lient d’un seul accord, Corps à Corps, Cœur à Cœur, Soul to Soul.

Malgré des aspirations, semble-t-il malsaines, leurs inspirations se détachent de ses bouffées de chaleur frappant des âmes prises dans des corps trop étroits pour leur mission. Alors l’étoffe en prend un coup mais pas la profondeur du message… Mais est-ce bien sage tout ce talent dans ces vies si décousues ? Qui sait? Encore une leçon Du « dit vain »?

Simple exemple : une querelle éclate, une question d’Ego, tu” pack” et j’accours pour trouver finalement le Big « E » small… Alors qui jugera ?

Rêvons un peu et croyons que l’Athée mélomane et le dévot profane en art et musique du « Monde » puissent un jour s’assoir à la table du même banquet car la note aura déjà été payée et de façon indifférente. Que tu aies dansé ou chanté sous la pluie et dans la rue ou lu et médité cloîtré à l’abri. Des enfants rêvent toujours des bras d’un Père qu’ils n’aient ou pas conscience d’être des frères.

Mais bon, même à l’époque des premières Notes de ce Gospel, plusieurs courants existaient déjà et nuisaient à la clameur des premiers chantres. Ta liberté réside dans le choix des Notes que tu écoutes et qui feront juste raisonner tes pensées ou déclencheront la résonance de ton cœur afin de te montrer la merveille et la grandeur de l’Existence.

Artiste, membre d’une même famille de cœur, ne sont qu’instruments, notes, musiques et paroles du même Gospel vivant. Ça fait sourire non ?

Bon Ok Bob, marre-les encore:

« There is a natural mystic blowing through the air…If you listen carefully now, you will hear»

 

Photo: Awa Lake Diop

Tagged under:

Open chat
Hello. Welcome on Le CRI de la Calebasse. How could we help you?
Salut. Bienvenue sur Le CRI de la Calebasse. Comment pourrions nous vous aider?