Le retour

Le retour

J’ai grandi sur cette terre nourricière et mienne
Mon départ fut pour former ma jeunesse
Conscient j’ai renié ton berceau pour les lits de lys
Si m’y complaire était un bien pourquoi me regrettez-vous?
Je souffre de vouloir m’y établir pour mes acquis
Vous voulez un retour fait du bris de mes rêves
Car la succession et la continuité sont des êtres seuls
Quand la progéniture se rebelle devant ce sacrifice
Le tort souffre alors du légitime droit à vivre libre
Et du devoir de veille sur un patrimoine convoité
L’absence dans l’édifice d’une vie est la peine
Que tout homme ressent au soir du jour divin
La perte de tout repère est la douleur qu’éprouve aussi
Le fils dont l’honneur filiale a su porté ses combats
Il n’y a jamais eu ici de problèmes difficiles
Ni de solutions faciles à mettre en place
Lorsque l’Homme reconnait son impuissance
Seul Dieu peut apercevoir sa petitesse infime

« Confiez-vous les uns les autres à Ce qui fera de vous des êtres libres dans vos combats. L’avenir d’un enfant même obstrué n’est pas à sacrifier à un passé à pérenniser »

Tagged under:

Open chat
Hello. Welcome on Le CRI de la Calebasse. How could we help you?
Salut. Bienvenue sur Le CRI de la Calebasse. Comment pourrions nous vous aider?