L’Enfant est mort

L’Enfant est mort

Élu dès sa naissance pour le sacerdoce
Il porta le poids d’un monde sans divorce
Oubliant de grandir, il se mit à souffrir
L’Amour à mal et le mal des biens
Il enchaina possession et excitation
Dans le tumulte d’une vie de passion

Aujourd’hui l’Enfant est mort
Sacrifié par le patriarche sans remord
“On a trop attendu de moi” a-t-il crié
Et la peur a généré l’exigence élevée
Réussir et se voir demander toujours plus
Ou échouer et s’afficher en imposteur au rictus

A présent l’Enfant est mort
Le lâcher prise a saisi son corps
Il a accueille la responsabilité dans la simplicité
Calme d’être à nouveau Homme Éternel

Tagged under:

Open chat
Hello. Welcome on Le CRI de la Calebasse. How could we help you?
Salut. Bienvenue sur Le CRI de la Calebasse. Comment pourrions nous vous aider?