Les Anges abaissés.

Il y a sans doute un risque majeur à fonder des espaces économiques élargis sous forme de zones de libres échanges assortis ou non, à terme, d’une monnaie commune, lorsque la stabilité financière venant de la cohérence, de la cohésion et de la confiance mutuelle des membres la constituant n’est pas réellement établie. La philosophie de « l’Union » pertinente au moment des indépendances devrait réalistement laisser place à celle d’une fédération de pouvoirs d’action (social et commercial), vers un objectif et envers des oppressifs, laissant à chacun la liberté de son accord (adhésion) et de son apport (application) à une vision stratégique élaborée et vulgarisée par des experts acquis à la cause défendue (sous forme de manifeste et non de plan). Le péril encouru est, manifestement une fragilisation des écosystèmes locaux face à des opérateurs économiques internationaux ainsi qu’un risque de dévaluation pure et simple de la monnaie choisie (et non crée). Ce qui reviendrait, in fine, à perdre le bénéfice des efforts de plusieurs acteurs économiques et leaders communautaires engagés dans le combat pour le retour à la souveraineté économique et identitaire de l’Afrique.

« Chaque Homme est important aux yeux de Dieu. »

Tagged under:

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Open chat
Hello. Welcome on Le CRI de la Calebasse. How could we help you?
Salut. Bienvenue sur Le CRI de la Calebasse. Comment pourrions nous vous aider?