Mains ouvertes

By Prose à hic

Mains ouvertes

Mes mains sont noires, couleur de mon uniforme
Mais à mises à l’envers, elles sont blanche sang
Partage unique de tous les peuples de cette terre
Couleur commune de la demande et de l’offre du don

Mes mains sont noires, couleur de mes efforts
Même mise à l’envers, la souillure déteint d’égale façon
Partage unique de toutes les mains-d’œuvre de cette terre
Douleur commune de la demande et de l’offre économique

Mes mains sont noires, couleur de certains de nos écrits
Même fait au pinceau et à l’aquarelle, les mots teintent l’esprit
Partage unique de tous les écris vains publiés sur cet air
Clameur commune de la demande et de l’offre d’expression

Mes mains sont noires, couleur de l’immense inconnue
Même mise à l’envers, ce vide de sens n’en illumine peu
Partage unique de tous les saints vivants de cette ère
Frayeur commune de la demande et de l’offre de connaissance de Dieu