Mon complément à Vie

Oh mon Dieu que mon coeur est meurtri
Une blessure dûe au conjoint qui trahit
La guérison ne peut venir que de Toi
Infiniment puissant dans ton Pourvoi
Mais qui vois-je sur au hasard d’un profil?
Aimant? Amant? Âme sœur? Les idées défilent
Très vite le doute se lève pour l’aventure
Accueillir et Accepter l’Autre comme Arme mûre

Défendant la Citadelle au centre du Royaume
Infatigable le Guerrier reçoit reconnaissant le Baume:
Amour à partager et Vérité à échanger dans l’être et la Vie
Wa li nekhoul déjà nait en eux la pure et saine Envie

« Oh mon Dieu,
Je te fais confiance en ce qui me dépasse
Et
Je me dépasse en ce qui demande ma confiance.
Amin »

Leave a Reply

Your email address will not be published.