Partenariat diaspora – couches populaires

« L’Afrique a depuis toujours été reconnue pour sa diversité et ses disparités socioéconomiques. Il serait sans doute illusoire de courir après l’unité lorsqu’on a l’ethnie dans l’ADN ou encore d’espérer la mansuétude des dirigeants dans le partage des richesses quand la plupart des démocraties de façade n’efface pas l’esprit de préséance clanique. Pour cette renaissance que nous voulons à présent réaliser, il faut que les couches populaires se réapproprient elles-mêmes leur autonomie financière par leur force informelle. Cela passe par un INDISPENSABLE tandem entre la diaspora et ces couches populaires. Il y a des zones d’investissement qui ne sont pas priorisées par les dirigeants politiques pour leur manque d’impact à court notamment dans les périodes électorales. Toujours est-il que la notion de pouvoir économique des communautés partenaires (Diasporas et couches populaires) est très importante pour mener des changements significatifs dans l’éducation par le transfert de connaissance, la création d’emploi par l’entrepreneuriat, la santé par l’investissement direct etc. Il est temps de faire le deuil de la dépendance envers la chaîne gouvernant- bailleurs de fonds sensée s’occuper des infrastructures et de macroéconomie mais qui montrent leurs limites. Le pouvoir doit de plus en plus venir de chaque cellule de ce grand corps malade qu’est l’Afrique : vous et votre projet de vie bénis par Dieu qui entends les pleurs des plus démunis et appelle inlassablement ses fils et filles. Ils ont à endosser une vocation d’acteur de l’essor économique du continent voués à la réussite par l’effort. »

ASSOUKA

Tagged under:

Open chat
Hello. Welcome on Le CRI de la Calebasse. How could we help you?
Salut. Bienvenue sur Le CRI de la Calebasse. Comment pourrions nous vous aider?