Réappropriation et reconstruction: fierté et richesse

« L’Africain pour revêtir d’autres croyances a renoncé à son soi et non à sa foi. Cela créé un vide en lui, c’est-à-dire dans la définition de son identité, lorsque vient le moment de prier selon ses nouvelles aspirations. Il n’y a pas de Dieu ternaire Blanc et un Dieu Négro-Africain Noir car Il est Un (Coran XXXVII, 1-5.) et nous avons des façons différentes de le prier suivant sa manifestation. L’univers spirituel ne doit pas perdre celles de l’Africain. Et la religion Négro-Africaine par excellence est, et a toujours été, l’Animisme sous toutes ses déclinaisons à travers les peuples du continent. On peut encore la considérer comme une religion ou plus simplement, comme une philosophie de vie issue de l’évolution et de la maturation intérieure des adeptes en marge de l’influence des autres Messages. Il est grand temps que l’Africain se réapproprie son soi et sa foi pour interagir de façon équilibrée dans le concert mondial et surtout œuvrer à l’essor de sa propre civilisation menacée de disparition par sa faiblesse économique »

ASSOUKA

Tagged under:

Open chat
Hello. Welcome on Le CRI de la Calebasse. How could we help you?
Salut. Bienvenue sur Le CRI de la Calebasse. Comment pourrions nous vous aider?