Une terre pour l’immigré

By GonZoMOVES42, Prose à hic

Une terre pour l’immigré

Longue est la marche du retour de notre exil
Par cette aire de souffrance de nos hôtes
Leur berce-sot privé d’humanité où les pleurs s’étouffent dans un coussin
Parti par cupidité, parti par peur, parti plein d’espoir ?
Retour déçu, retour cossu, retour au cimetière.

Pas après « pas » d’un refus motivé par une loi froide
Marchons vers une terre où l’épanouissement n’est pas luxe
Où les frontières du continent que nous dessinons s’agrandissent
A mesure que le cœur de notre propre peuple s’atrophie et que son souffle s’éteint
Car quitter notre terre fut l’unique moyen de la retrouver profondément en nous
Terre mère, chère à nos yeux qui aura porté l’espoir de tant de générations
Terre qui a été l’objet de tant de combats pour un triste graal
Où le sang aveuglant se boit à pleine gorgée de pouvoir
Cette terre jadis si féconde se vide de ses semences
Qui volent au gré du vent dans l’espoir d’un bonheur profond
Bonne heure où la peur d’étouffer sous l’ivraie florissante
Nourrit le péril auquel leur absence contribue

Peuple d’immigrés, peuple dénigré, peuple rapatrié
Trouvez dans le monde le lieu où votre présence contribue à l’édifice universel
Peuple nanti, peuple assouvi, peuple bon parti
Trouvez chez vous la place où s’assoira l’étranger venu combler vos besoins
Il ne peut y avoir de frontières dans les cœurs
Notre Terre peut de nouveau être un berceau pour l’Humanité
Celui des valeurs de l’Amour, du Partage et de la Fraternité

L’immigré est la pierre de voûte qui manque à ta maison

Tagged under:

Open chat
Hello. Welcome on Le CRI de la Calebasse. How could we help you?
Salut. Bienvenue sur Le CRI de la Calebasse. Comment pourrions nous vous aider?